Après une bonne année 2018, le constructeur automobile français a connu une année 2019 difficile, avec une perte nette de 141 millions d'euros
Renault dans le rouge, une première depuis dix ans

Les années se succèdent, mais ne se ressemblent pas. Renault aurait sans doute préféré que l’année 2019 soit similaire à la précédente. Le groupe automobile français affichait en 2018 de bons résultats, à hauteur de 3,3 milliards d’euros de bénéfice. Un an plus tard, la marque au losange dévoile des résultats annuels difficiles : une perte nette de 141 millions d’euros.

C’est la première fois depuis dix ans que Renault connait une aussi forte dégradation de ses ventes. « Le groupe Renault, malgré une année perturbée, a pu réaliser des résultats conformes à sa guidance révisée », a nuancé dans un communiqué, Clotilde Delbos, la directrice générale par intérim.

Plombé. Les difficultés auxquelles est confrontée Nissan ont contribué à cette baisse. Le bénéfice net de Renault a été amputé par une chute de la contribution de son partenaire Nissan ainsi que par une charge fiscale de 753 millions d’euros liée à la suspension du plan stratégique à moyen terme, lancé par l’ex-PDG Carlos Ghosn.

Renault table sur une année 2020 tout aussi complexe. Le durcissement des objectifs pour réduire les émissions de CO2 en Europe...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !