Alors qu'Angela Merkel reconnait ce mercredi avoir une "relation conflictuelle" avec Emmanuel Macron, la politologue Claire Demesmay affirme que les deux dirigeants sont aujourd'hui "dans une situation de concurrence".

"Il y a des différences qui sont assumées", a affirmé mercredi 15 mai sur franceinfo la politologue Claire Demesmay, directrice du programme franco-allemand à l'Institut allemand de politique étrangère, alors qu'Angela Merkel reconnaît avoir une "relation conflictuelle" avec Emmanuel Macron. La chancelière s'est exprimée mercredi dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. "Aujourd'hui, on a des différences sur plusieurs sujets, qui sont dites. On n'essaie plus de cacher ces différences", souligne Claire Demesmay. Selon la politologue, à quelques jours des européennes, Angela Merkel et Emmanuel Macron "sont dans une situation de concurrence. Ils ne veulent pas la même chose". La difficulté est d'arriver à trouver des "compromis" sur des "dossiers compliqués".

Publicité
Publicité

franceinfo : Est-ce que c'est une première pour une chancelière allemande de s'épancher dans la presse ?

Claire Demesmay : Ce qu'on connaît d'Angela Merkel, c'est plutôt sa réserve. En général, elle se tient en dehors des conflits. Elle évite les disputes et les mots trop durs. Moi, j'ai trouvé le ton pas si virulent que cela. Elle ne parle pas de relations conflictuelles. Elle parle de...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :