La tête de liste LREM aux dernirères élections européennes estime que le vote des députés des commissions du Parlement qui ont écarté la candidature de Sylvie Goulard relève de "la petite politique".
Rejet de la candidature de Sylvie Goulard à la Commission européenne : "C’est le vote des mauvais perdants", estime Nathalie Loiseau

"Cela n’a rien à voir avec elle mais avec les petites revanches qui ont été prises par les uns et les autres" : Nathalie Loiseau, députée européenne LREM, estime que le rejet de la candidature de Sylvie Goulard comme commissaire européenne au Marché intérieur, jeudi 10 octobre, "c’est le vote des mauvais perdants". Sylvie Goulard, ex-ministre désignée pour siéger dans la future Commission européenne par le président français Emmanuel Macron, a été recalée par 82 voix contre, 29 pour, et une abstention par les eurodéputés qui l'avaient auditionnée pour la seconde fois

"C’est un coup dur, estime Nathalie Loiseau, ancienne ministre des Affaires européennes et tête de liste LREM aux européennes. Le Parlement n’a pas reconnu la grande compétence et la grande motivation de Sylvie Goulard. Il y a beaucoup de petite politique."

"Arrières pensées politiques"

Nathalie Loiseau pointe "un souci de transparence et d’intégrité". "Ce qui me gêne dans le fonctionnement du Parlement européen c’est qu’on demande à des députés de se transformer en magistrats. Je ne suis pas magistrat, je connais Sylvie Goulard, je suis certaine de sa bonne foi et de...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !