Aurélien Pradié, candidat LR aux élections régionales d'Occitanie, a adressé une lettre aux pieds-noirs d'Occitanie avant l'élection. Une campagne ciblée qui pose question d'un point de vue législatif et électoral.
Régionales : quand Aurélien Pradié (LR) s'adresse « aux filles et fils d'Afrique du Nord »

Aurélien Pradié trouvera-t-il son salut chez les pieds-noirs ? Mal embarqué dans les élections régionales en Occitanie (12 % d'intentions de vote), le candidat Les Républicains leur a adressé un courrier intitulé « Ma lettre aux filles et fils d’Afrique du Nord ». Dans ce tract, il s’adresse directement aux « compatriotes rapatriés d'Algérie dans les années 50 et 60 et vivant en Occitanie ». Le candidat rappelle à deux reprises le « drame » qu'a représenté pour les familles pieds noirs ou harkis le départ d'Algérie. Il dresse ensuite un portrait élogieux de ces familles, à l'histoire « respectable ». « Personne n'a le droit d'entacher votre passé », s'enhardit-il, s'opposant ainsi à Emmanuel Macron qui avait qualifié la colonisation de « crime contre l'humanité », à « la gauche et son extrême qui bafouent la mémoire de vos aînés » ou encore aux « extrémistes politiques, qui veulent déconstruire notre Histoire ».Une requête communautaire, voire clientéliste qui étonne. Rim Sarah-Alouane, chercheuse en droit installée à Toulouse, a été l’une des premières à s’indigner sur Twitter de cette campagne ciblée : « Comment connaissent-ils les origines nord-africaines réelles ou supposées...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !