Au 36e jour de grève à la SNCF et à la RATP, la situation reste tendue entre le gouvernement et les syndicats, qui semblent loin de trouver un compromis sur la réforme des retraites. Le texte doit pourtant être présenté le 24 janvier en Conseil des ministres.
Réforme des retraites : plus d'un mois après le début des grèves, les six points de friction entre gouvernement et syndicats restent les mêmes

Tambour battant. Malgré le conflit social qui entre, jeudi 9 janvier, dans son 36e jour, notamment à la SNCF et à la RATP, l'exécutif avance un calendrier serré pour la réforme des retraites. Le texte doit être présenté le 24 janvier en Conseil des ministres, avant que l 'Assemblée nationale l'examine en procédure accélérée pendant quinze jours, à compter du 17 février.

Trafic SNCF ou RATP, mobilisation dans les manifestations... Suivez la grève et les négociations sur la réforme des retraites dans notre direct

Le gouvernement veut aller vite alors que la contestation est marquée cette semaine par deux nouveaux points d'orgue : une grève interprofessionnelle jeudi 9 janvier et une manifestation samedi 11, auxquelles appelle l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires, FSU. Comment expliquer la persistance de la mobilisation, malgré les deux ans de "concertation" du gouvernement ? Parce que les points qui fâchent sont toujours les mêmes. Passage en revue.

1 Le montant des pensions

Ce que disent les syndicats. " La seule motivation de cette réforme, c'est de faire baisser, en tendance et sur le long terme, la retraite par répartition", synthétise le...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !