Les élus de l'Assemblée nationale ont voté le deuxième texte dans la nuit de mardi à mercredi après s'être exprimé sur le premier lundi soir.
Réforme des retraites : les députés rejettent les deux motions de censure de la droite et de la gauche, le texte est considéré comme adopté par l'Assemblée

Le suspense était très faible. Après treize jours de débat parlementaire, les députés ont rejeté sans surprise, dans la nuit du mardi 3 mars au mercredi 4 mars, les deux motions de censure de la droite puis de la gauche après le recours du gouvernement à l'article 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Le texte déposé par les socialistes, les communistes et les insoumis a récolté 91 voix or 289 voix étaient nécessaires pour l'adopter.

Quelques heures auparavant, la motion de censure déposée par la droite a été également été écartée. Dans le détail, 148 députés ont voté pour le texte des Républicains. Par conséquent, la réforme des retraites est considérée comme adoptée par l'Assemblée nationale.

"Fiasco parlementaire sans précédent", pour Les Républicains

Le chef de file des députés LR Damien Abad a défendu la première, pointant un "fiasco parlementaire sans précédent" sur une réforme qui fera des Français les "grands perdants". Dénonçant un "débat indigne", il accusé les députés de la majorité d'être "devenus les professionnels de l'amateurisme".

#Retraites : "Votre décision de recourir au 49.3 n'est que l'issue...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !