Deux explosions ont partiellement détruit la capitale libanaise, mardi. Des centaines de morts et des milliers de blessés sont à déplorer, dans un pays déjà en proie à une grave crise économique et sanitaire. 
RECIT. "C'était comme une bombe nucléaire" : ces quelques minutes qui ont suffi à balayer Beyrouth

La fin d'après-midi se dessine sous le soleil généreux de Beyrouth, ce mardi 4 août. Les dernières semaines ont été rythmées par les mauvaises nouvelles, entre l'inflation galopante, le chômage qui ne décroît pas et la perspective d'un nouveau confinement. Quelques heures plus tôt, des manifestants protestaient encore dans les rues de la capitale libanaise contre les coupures de courant qui rendent leur quotidien invivable. Le Liban pense avoir touché le fond.

Explosions à Beyrouth : suivez les dernières informations dans notre direct.

Pourtant, en cette fin de journée, en quelques minutes, un nouveau gouffre s'ouvre sous les pieds des Beyrouthins. Il aura fallu seulement quelques minutes. "La vie était normale, les gens étaient dans la rue quand un énorme nuage de fumée a tout couvert", raconte Ahmad Yassine, contacté par franceinfo sur les réseaux sociaux. Il se trouve alors en voiture avec sa femme à Dahye, dans la banlieue sud de Beyrouth.

"Des bruits semblables à des feux d'artifice"

Des kilomètres plus au nord, une épaisse colonne de fumée crève le ciel. Elle émane du port de Beyrouth. Il est un peu plus de 17 heures en France. Les pompiers sont...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !