735 vues

L'appel de l'opposition à une journée "villes mortes" pour exiger le départ du président Joseph Kabila en décembre a bien été suivi mercredi à Kinshasa, mais a été largement ignoré dans les autres grandes villes de la République démocratique du Congo.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés