Cette entreprise implantée dans le Lot compte ressusciter d'ici deux ans un trajet laissé à l'abandon par la SNCF depuis 2012. La future ligne desservirait notamment Roanne, Montluçon, Guéret, Limoges, Périgueux et Libourne.
"Railcoop ira où la SNCF ne va plus" : le pari osé de la coopérative qui veut remettre la ligne Lyon-Bordeaux sur les rails

Une gageure ? Implantée à Cajarc, dans le Lot, la coopérative Railcoop veut ressusciter la ligne directe Bordeaux-Lyon, abandonnée depuis près d'une décennie par la SNCF. Et ce, dès 2022. Dans la foulée, elle entend instaurer d'autres liaisons ferroviaires transverses, sans détour par Paris. Avec un double objectif : faire progresser la part du train par rapport à celle de la voiture et vivifier des bassins à faible densité de population dans le Massif central, dont le confinement a montré le pouvoir d'attractivité.

L'idée est portée par une fratrie. Ingénieur de formation, selon son profil Linkedin, Nicolas Debaisieux, 40 ans, aujourd'hui directeur général de Railcoop, a travaillé sur les questions d'environnement pour le ministère de l'Ecologie. Diplômée de Sciences Po, sa soeur Alexandra, 41 ans, directrice générale déléguée, est spécialiste des financements européens. Si le projet se doit d'être viable, "la rentabilité n'est pas l'objectif premier", explique-t-elle en substance à franceinfo.

D'où la forme d'une "coopérative" prise par Railcoop (et plus précisément d'une société coopérative d'intérêt collectif, qui oblige à...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !