ZOOM - Vendredi 4 octobre, la chanteuse australienne Sia a révélé qu'elle souffrait du syndrome d'Ehlers-Danlos, une maladie génétique qui touche une personne sur 5000 environ. Avec cette particularité de développer une multitude de symptômes, rendant son diagnostic difficile.
Qu'est-ce que le syndrome d'Ehlers-Danlos, surnommé la "maladie du chewing-gum" ?

Voilà quatre mois que le ministère de la Santé a annoncé de nouvelles règles pour une meilleure prise en charge des malades du syndrome d'Ehlers-Danlos (SED). Une forme de reconnaissance pour cette pathologie génétique rare et méconnue, dont la chanteuse australienne Sia a déclaré souffrir, vendredi 4 octobre, en évoquant notamment "une douleur démoralisante, chronique", et qui touche une personne sur 5.000 en France.

Surnommé la maladie du chewing-gum, le syndrome peut se manifester sous quatorze formes différentes, compliquant le diagnostic. Il atteint dans tous les cas le tissu conjonctif, présent dans 80% du corps et dont le rôle est de soutenir et de lier les autres tissus du corps. Ce dernier devient alors devient fragile et perpétuellement douloureux. Une maladie aux multiples symptômes Les symptômes, qui commencent à se manifester dès l’enfance, sont très divers et apparaissent souvent par crise. La peau des patients est notamment très fragile, se déchirant même lors de chocs minimes (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !