Des reliques et des toiles ont été évacuées lors du sinistre et mises à l'abri, d'autres objets trop imposants sont restés sur place. Selon le ministère de la Culture, seule une "infime part" des quelque 1 000 œuvres de la cathédrale a été détruite.

Un partie du patrimoine français a brûlé lors de l'incendie de Notre-Dame de Paris : la charpente de la cathédrale, nommée "la forêt", est partie en fumée, lundi 15 avril. La flèche de l'édifice s'est écroulée, comme le montrent les images qui ont fait le tour du monde. Mais Notre-Dame abritait également de nombreuses œuvres. Certaines d'entre elles ont été évacuées, dès lundi soir, alors que la cathédrale était ravagée par les flammes.

Publicité
Publicité

Laurent Prades, régisseur de Notre-Dame de Paris, a réussi à en évacuer plusieurs avec l'aide des pompiers. Dans un premier temps, elles ont été stockées à l'hôtel de ville de Paris, qui se trouve à seulement quelques centaines de mètres de là. Contactée par franceinfo, la mairie de Paris précise que cette "solution de protection d'urgence" n'a concerné qu'une "trentaine de pièces".

Sauvées de l’incendie, la couronne d’épines du Christ et la tunique de Saint-Louis sont mises en sécurité dans le coffre-fort d’Anne Hidalgo, sous les larmes de Marie-Hélène Didier, conservatrice des Monuments historiques. #NotreDame#EnvoyeSpecialpic.twitter.com/1HMhnABsGn

— Envoyé spécial (@EnvoyeSpecial) 18 avril...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :