Ces fonctionnaires sont soupçonnés d'avoir racketté des délinquants, notamment des trafiquants de drogue, et d'avoir monté de fausses procédures contre eux.
Quatre policiers de Seine-Saint-Denis mis en examen notamment pour "atteinte arbitraire à la liberté individuelle", et trois d'entre eux pour "violences volontaires"

Quatre des six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) ont été mis en examen pour "faux et usage de faux en écriture" et "atteinte arbitraire à la liberté individuelle", a annoncé jeudi 2 juillet le parquet de Bobigny. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Trois d'entre eux ont également été mis en examen "pour violences volontaires en réunion". L'un des policiers est aussi mis en examen pour "transport et détention non autorisés de stupéfiants" et un autre pour "vol".

Ils avaient été entendus lundi à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Les fonctionnaires étaient soupçonnés d'avoir racketté des délinquants et notamment des trafiquants de drogue, d'avoir pendant des mois monté de fausses procédures contre ces délinquants et de leur avoir extorqué d'importantes sommes d'argent. La garde à vue des deux autres policiers avait en revanche été levée mercredi soir, sans aucune suite.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !