DOMMAGES COLLATÉRAUX – Tandis que l'armée de leur pays a lancé une offensive contre des positions kurdes dans le nord de la Syrie, malgré les condamnations de ses alliés, dont la France, les sportifs turcs expriment leur soutien à l'opération. À la veille du match de football France-Turquie, comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2020, le climat se tend.
Quand l’offensive turque en Syrie s’invite dans le sport (et crée une énorme tension)

En juin dernier, le rififi était allé jusqu’au plus haut sommet de l’État. "Le président de la République s'est ému que l'hymne français ait été sifflé en Turquie. Il a trouvé cela inacceptable", avait indiqué l’Élysée, au lendemain de la défaite (2-0) de l’équipe de France de football masculine contre son homologue turque dans les éliminatoires de l’Euro 2020. Les sifflets du stade de Konya s’étaient, du reste, étendus jusqu’au coup de sifflet final, chaque fois qu’un joueur français touchait le ballon... Les deux équipes se retrouvent lundi soir pour la manche retour, au Stade de France, dans un contexte autrement plus tendu. Et on ne parle pas là de la qualification cette fois directement en jeu. Non, la donne a changé en raison de l’offensive lancée par l’armée turque en Syrie. En réaction, l’Allemagne, puis la France, qui ont publiquement condamné cette attaque, ont suspendu leurs exportations d’armes à destination de cet (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !