DÉCLARATION - En commission des lois de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a déclaré s'étouffer lorsqu'il entendait parler de "violences policières".
"Quand j'entends le mot 'violences policières' personnellement je m'étouffe", déclare Gérald Darmanin

Gérard Darmanin, invité mardi 28 juillet à s'exprimer aux côtés de Marlène Schiappa en commission des lois à l'Assemblée nationale, a réfuté le terme de "violences policières", dans la trajectoire de ses prédécesseurs place Beauvau. C'est à cette occasion que le ministre de l'Intérieur a déclaré : "Quand j'entends le mot 'violences policières' personnellement je m'étouffe". 

Une formule difficile à entendre pour de nombreux internautes, qui ont réagi dans la foulée sur les réseaux sociaux, alors que la mort de George Floyd, tué par asphyxie, a ému le monde, ou celle de Cédric Chouviat, qui a resurgi dans le débat public en France après la mise en examen de policiers pour "homicide involontaire". L'avocat de la famille de ce dernier, Arié Alimi, a d'ailleurs réagi sur Twitter : "Vous venez, Monsieur Darmanin, de dépasser toutes les limites de la décence. Vous m'étiez indifférent. Plus maintenant. A (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !