RAISONS - Ce dimanche, c'est le "Classico" entre le PSG et l'OM en clôture de la 11e journée de Ligue 1. Une confrontation que l'on annonce déjà jouée d'avance en raison des déclarations d'André Villas-Boas et du fossé grandissant entre les deux clubs ennemis. Mais c'est oublier qu'un PSG-OM reste un PSG-OM.
PSG-OM : pourquoi le "Classico" a encore de l'intérêt

Huit ans bientôt. Huit ans que l'Olympique de Marseille n'a plus battu le PSG. Pour revoir l'OM aller droit au but contre son rival historique, il faut remonter au 27 novembre 2011, date du premier "Classico" de l'ère QSI. Ce soir-là, dans un Vélodrome en fusion, les joueurs de Didier Deschamps avaient taloché le club parisien (0-3), alors entraîné par Antoine Kombouaré, remplacé quelques semaines plus tard par Carlo Ancelotti. Depuis ce soir de liesse sur la Canebière, de l'eau est depuis passée sous les ponts. Beaucoup d'eau. Et le rapport de forces s'est déséquilibré. Le club de la capitale reste sur une série de 19 matches sans défaite (16 victoires et 3 nuls). Ainsi, à Paris, les Marseillais n'ont plus connu le succès depuis le 28 février 2010 (3-0). 

C'est à se demander si le résultat du "Classico", programmé ce dimanche 27 octobre (à 21h, en live commenté sur LCI) au Parc des Princes, n'est pas couru d'avance. On en est pas loin, selon le coach olympien (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !