MISE AU POINT - Dans une interview à France Football, qui en a laissé paraître un extrait dimanche 16 juin, le président du PSG a fait comprendre qu'il ne tolèrerait plus les caprices de ses joueurs, quels qu'ils soient.

Faut-il croire que la saison décevante du PSG, couronnée d'un seul titre de champion de France, a épuisé la patience de son président ? Toujours est-il que, après une saison ponctuée d'une nouvelle élimination prématurée en Ligue des champions et d'une défaite en Coupe de France, Nasser al-Khelaïfi tape du poing sur la table, dans une interview à paraître mardi 18 juin dans France Football.  "S'ils ne sont pas d'accord, les portes sont ouvertes.

Ciao !" Après une semaine mouvementée, ponctuée par le départ du directeur sportif Antero Henrique, remplacé par Leonardo (qui avait occupé le poste de 2011 à 2013), le président, qui doit également gérer une mise en examen pour "corruption active", semble vouloir adresser un message de fermeté à son vestiaire. "Je me suis rendu compte que des changements étaient indispensables, sinon on allait nulle part", pose-t-il notamment. Si France Football ne dévoile qu'un extrait de son long entretien, difficile de ne pas penser (…)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage