Les membres du gouvernement sont notamment censés utiliser le téléphone mobile chiffré Teorem. Mais ils s'en servent peu dans les faits.
Projet Pegasus : applications, téléphones sécurisés et réseaux internes... Comment les membres du gouvernement communiquent entre eux

L'affaire Pegasus, révélée par le consortium de journalistes Forbidden Stories dont la cellule investigation de Radio France fait partie, amène à s'interroger sur les moyens de communication utilisés par le gouvernement français. Comment les échanges du président de la République, de ses ministres et de leurs collaborateurs, notamment ceux qui contiennent des informations sensibles, sont-ils sécurisés ? Quelles applications et quels appareils (téléphones mobiles notamment) leur est-il demandé d'utiliser ? Et surtout, ces procédures sont-elles toujours appliquées à la lettre ?

Des téléphones mobiles et un intranet chiffrés

Les membres du gouvernement ont d'abord accès à des téléphones chiffrés tels que le Cryptosmart ou le fameux Teorem, conçu par le spécialiste français de la sécurité, de l'aérospatiale et du transport Thalès. Avec son clapet, son petit écran et son clavier non-tactile, le Teorem semblerait tout droit sorti du début des années 2000. Pourtant selon le magazine Challenges, il pourrait coûter près de 4 500 euros à l'unité (même son prix est confidentiel) et garantit le chiffrement en temps réel des communications...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !