INTERVIEW - La mobilisation des hôpitaux continue. Quand ce malaise a-t-il débuté ? Les personnels médicaux ont-ils l'impression de ne pas être entendus ?
Professeur André Grimaldi : "Le gouvernement voudrait qu'on ne fasse pas trop de bruit"

Le malaise dans les hôpitaux dure depuis des années. Deux principaux points l'ont déclenché : les 35 heures de travail qui ont entraîné le blocage des salaires et la variation des horaires. Et la tarification de l'activité, qui, à mesure que les activités augmentent, le tarif s'abaisse. En dix ans, les hôpitaux ont fait 7% de baisse de tarif. Aujourd'hui, on constate des lits fermés, 400 postes d'infirmières budgétées qui ne sont pas pourvues, des médecins quittant l'hôpital à cause de ces conditions, et pourtant, on ne recrute plus. "On a l'impression que le gouvernement voudrait qu'on ne fasse pas trop de bruit, mais ce n'est pas l'avertisseur d'incendie le souci, c'est l'incendie", affirme le Professeur André Grimaldi. Comment remédier à la situation ? De combien les hôpitaux auraient-ils besoin ? Quid des risques sanitaires qui s'accroissent ? Ce jeudi 14 novembre 2019, dans la chronique "L'invité", Professeur André Grimaldi, membre du Collectif (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !