JUSTICE - François Fillon a notamment été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Paris à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, dans l'affaire des emplois fictifs de son épouse. Pour autant, l'ancien Premier ministre a pu quitter le tribunal libre. LCI vous explique pourquoi et explore ce à quoi il peut désormais s'attendre.
Procès Fillon : l'ancien Premier ministre irait-il en prison si sa condamnation était confirmée ?

C'est une condamnation qualifiée de "sévère" par tous. Nathalie Gavarino, présidente de la 32e chambre du tribunal correctionnelle, a elle-même utilisé ce qualificatif avant de la prononcer. Tout comme Yves Claisse, avocat de la partie civile qui représente l'Assemblée nationale et qui, après l'audience, a lui aussi employé ce terme. 

Ce lundi 29 juin, après que le tribunal a rejeté la demande des avocats de la défense qui avaient réclamé la réouverture des débats, François Fillon, son épouse Penelope  et Marc Joulaud ont en effet tous les trois été reconnus coupables des faits qui leurs étaient reprochés dans l'affaire de soupçons d'emplois fictifs.  

L'ancien Premier ministre aujourd'hui âgé de 66 ans, retraité de la politique et reconverti dans la finance, a été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement, dont deux ferme, 375.000 euros d’amende et une peine d’inéligibilité de dix ans (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !