Le procès en destitution de Donald Trump s'est poursuivi, vendredi 24 janvier, devant le Sénat américain.
Procès en destitution: Trump accusé d'être un "danger" pour la démocratie

Les procureurs démocrates au Sénat ont accusé, vendredi 24 janvier, Donald Trump d'être un "danger" pour la démocratie, dans un réquisitoire adressé autant aux électeurs américains qu'aux élus chargés de juger si le président mérite d'être destitué. Après deux jours à la barre, l'accusation a repris à la mi-journée sa présentation des reproches adressés au président, le troisième seulement de l'Histoire des Etats-Unis à subir un procès en destitution au Sénat.

Leur déroulé méthodique des faits, entrecoupé d'extraits vidéo, de références historiques et d'envolées lyriques a dressé un portrait peu flatteur de l'impétueux milliardaire républicain. "Le président a tendance à mettre ses intérêts avant ceux du pays : c'est 'Trump d'abord et pas l'Amérique d'abord'", a assené le procureur en chef Adam Schiff, élu de la Chambre des représentants, en référence au slogan de campagne de l'ancien magnat de l'immobilier.

"Il a travaillé dur pour étouffer l'affaire"

Sa conduite "met en danger notre sécurité nationale, a-t-il poursuivi. Notre démocratie est en jeu, c'est aussi simple que ça". Les faits au coeur du procès sont peu contestés :...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !