Au septième jour d'audience, plusieurs enquêteurs sont revenus sur les premières constatations réalisées au Stade de France et sur certaines terrasses parisiennes attaquées par les terroristes le soir du 13 novembre 2015.
Procès des attentats du 13-Novembre : l'émotion des enquêteurs devant les images de "scènes de guerre" projetées à l'audience

C'était une séquence redoutée par les parties civiles. Au septième jour du procès des attentats du 13 novembre 2015, la cour d'assises spéciale a commencé, jeudi 16 septembre, à revenir minutieusement sur le déroulement des attaques ayant visé Paris et Saint-Denis ce soir-là. Pendant plusieurs jours, des images et des vidéos des explosions et des fusillades qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés seront diffusées dans la salle d'audience.

A commencer par celles des trois explosions au Stade de France, survenues entre 21h16 et 21h53. A la barre, Xavier Vo Dinh, membre de la section antiterroriste de la brigade criminelle, retrace avec minutie les premières constatations effectuées près de l'enceinte sportive. Bras croisés dans le dos, l'homme en costume gris clair raconte être arrivé à 23h20 sur place. "Le bilan annoncé est alors de quatre morts", rapporte-t-il. Il s'agit de Manuel D., victime tuée lors de la première explosion, et des trois kamikazes.

Le "corps déchiqueté" d'un kamikaze du Stade de France

Pointeur laser à la main, l'enquêteur s'appuie sur les nombreux documents projetés sur l'écran installé derrière la cour. Pendant...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >