Le président de la République a dévoilé trois axes pour relancer le secteur : faire repartir la demande, localiser la production en France, redonner de la compétitivité par l'investissement.
Primes, aides et relocalisations : ce que contient le plan automobile

C’est un plan à trois moteurs de quelque 8 milliards d’euros tout compris, que le président de la République a présenté mardi 26 mai à Etaples (Pas-de-Calais) dans la grande usine Valeo européenne d’alterno-démarreurs et de machines électriques 48 volts à la pointe de la lutte contre les émissions de CO2. Des mesures destinées à venir au secours d’un secteur employant 900 000 personnes en France en perdition depuis l’émergence du Covid-19.

Avec une chute de 89 % de ventes au mois d’avril et des milliers de véhicules sur les parkings en attente de clients, « un tiers des concessions sont en quasi-faillite » constate Luc Chatel, le président de la PFA, plateforme publique qui coordonne l’ensemble de la filière automobile française.

Le premier moteur porte sur la demande, pour faire redémarrer le système en écoulant une partie du stock de véhicules. Le deuxième doit permettre de localiser la production en France et le troisième redonner de la compétitivité au site France par l’investissement dans la modernisation des entreprises.

Des bonus musclés pour acheter électrique

Le bonus versé à tout...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !