Dans le sprint final avant le résultat du vote, au plus tard le samedi 4 décembre, les candidats en course tentent de faire la différence. Avant leur ultime débat, mardi soir sur France 2, franceinfo se plonge dans les coulisses des derniers jours d'une campagne indécise.
Présidentielle 2022 : pour les cinq prétendants à l'investiture LR, "ça va se terminer dans un mouchoir de poche"

"Le jeu est assez ouvert." Pour Julien Aubert, député du Vaucluse, comme pour les autres membres des Républicains, le congrès du parti semble plus indécis que jamais. Qui de Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin ou Valérie Pécresse sera désigné candidat LR pour l'élection présidentielle de 2022, au soir du samedi 4 décembre ? "En dehors des réunions publiques, on n'a pas de palpeur", souffle ce stratège de campagne alors que se profile un ultime débat télévisé pour les départager, mardi 30 novembre. "Ça va se terminer dans un mouchoir de poche", pronostique Julien Aubert.

Un brouillard qui s'explique par l'arrivée massive de 70 000 adhérents, alors qu'ils n'étaient "que" 80 000 fin septembre, lorsque le principe de la primaire fermée a été acté. De mercredi à samedi, ils ne seront finalement que 139 918 à pouvoir désigner leur champion, certains nouveaux membres n'ayant pas communiqué un numéro de téléphone nécessaire au vote. Les militants les plus récents sont-ils des partisans de Xavier Bertrand, de Michel Barnier, d'Eric Ciotti ou d'un autre ? Personne ne le sait. "Quelqu'un d'Ile-de-France ne va pas forcément voter...