Avant même le résultat des élections régionales, la droite accélère pour trouver son candidat à la prochaine élection présidentielle. Mais en coulisses, les stratégies s'opposent quant à la tenue ou non d'une primaire.
Présidentielle 2022 : comment la droite se fracture pour choisir son candidat

"Ça y est, j'ai accepté la primaire !" Devant quelques journalistes, Xavier Bertrand ménage son effet… avant d'éclater de rire. La plaisanterie aura duré à peine deux secondes. Ce vendredi 11 juin, à Hesdin (Pas-de-Calais), le président sortant de la région Hauts-de-France sort d'un déjeuner en terrasse avec son "ami" Gérard Larcher. Au menu : bavette, potjevleesch (une terrine de viandes, spécialité du Nord), frites et élection présidentielle. "Tu ne pourras pas gagner seul, tu dois savoir rassembler, lui indique le président du Sénat. La droite n'échappera pas à une primaire." Les deux hommes, poids lourds de la droite, n'ont pas besoin d'attendre le dessert pour le comprendre : pour choisir le candidat de leur famille politique en 2022, leurs stratégies sont opposées.

Celle de Xavier Bertrand ? Le bulldozer. Depuis le 25 mars, il est officiellement candidat à l'élection présidentielle, sans passer par la case primaire. "Si j'ai quitté Les Républicains, ça n'est pas pour revenir dans un système, répétait-il encore ce jeudi sur franceinfo. Je tiens à cette liberté." Problème : il n'est pas le seul ambitieux de son camp. Valérie Pécresse,...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !