Mardi soir, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale, après l'immolation par le feu d'un étudiant à Lyon il y a quatre jours. Une "brève intrusion" condamnée par la ministre Frédérique Vidal.
Précarité étudiante : des manifestants forcent la grille d'entrée du ministère de l'Enseignement supérieur à Paris

Munis de banderoles et de pancartes, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis devant les locaux parisiens du Crous, mardi 12 novembre en fin de journée, pour dénoncer la précarité étudiante, quatre jours après que l'un d'eux s'est grièvement brûlé en s'immolant par le feu à Lyon. Une partie du cortège s'est ensuite dirigée vers le ministère de l'Enseignement supérieur situé juste à proximité, rue Descartes, toujours dans le 5e arrondissement. Certains ont alors forcé les barrières de l'entrée, a appris franceinfo de source policière.

Occupation pendant plusieurs minutes de la cour du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche à Paris, par plusieurs dizaines de personnes criant « Vidal ! Démission ! ».#laprécaritéTue#Paris#CROUSpic.twitter.com/XLP0qoZvL7

— Charles Baudry (@CharlesBaudry) November 12, 2019

Sur les images, on entend les manifestants demander la démission de Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation.Selon des journalistes sur place, i ls ont réussi à pénétrer dans la cour avant de repartir. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues et le...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !