La présidente du MoDem dans la capitale estime que les discours d'Anne Hidalgo sur son bilan sont très éloignés de la réalité
« Pourquoi Paris a besoin de changement ». La tribune de Maud Gatel

Si Anne Hidalgo a fait le choix de ne pas encore se déclarer candidate à la mairie de Paris, un autre volet est absent de ce début de campagne : son bilan. Comme si les critiques portées à son endroit par les observateurs il y a un an exonéraient la nécessaire évaluation des cinq années écoulées. Comme si faire le bilan de la mandature qui s’achève ne déterminait pas le choix pour les mois qui viennent…

C’est à ce travail d’évaluation et d’objectivation du mandat d’Anne Hidalgo à la tête de la capitale que nous nous sommes livrés : comparer ce que la candidate Hidalgo promettait en 2014 (« Rendre la vie plus facile») à ce que la maire de Paris a accompli depuis cinq ans et demi.

Nous logeons-nous mieux ? Malgré trois milliards d’euros consacrés au logement au cours de la mandature, il y a aujourd’hui près de 250 000 demandeurs de logements sociaux contre 194 000 en 2014 ! Quant au prix du mètre carré, au-dessus des 10 000 euros, il conduit 12 000 habitants à quitter la capitale chaque année.

Circulons-nous mieux ? Les transports en commun sont asphyxiés. Moins de 40% des aménagements prévus dans le plan Vélo seront réalisés...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !