POLÉMIQUE - Mickaël Harpon, auteur des quatre assassinats perpétrés le 3 octobre à la préfecture de police de Paris, fréquentait la mosquée de Gonesse (Val d'Oise). Un des deux imams, Ahmed Ilali, aurait dû quitter la France en 2015 alors qu'il était imam à Sarcelles. Quatre ans plus tard, ce dernier est toujours présent, et assure cinq prières quotidiennes à la mosquée de Gonesse.
Pourquoi l'imam de la mosquée que fréquentait Mickaël Harpon n'a pas été expulsé en 2015 ?

Depuis jeudi dernier, la mosquée de Gonesse est scrutée de près. C'est là que se rendait depuis quelques années Mickaël Harpon, auteur de la tuerie qui a fait 4 morts et un blessé grave le jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris. C'est là que cet informaticien âgé de 45 ans allait régulièrement prier en tenue depuis quelques temps. Comme Mickaël Harpon le faisait jusqu'à début octobre, des dizaines de fidèles se rendent chaque jour dans ce lieu de culte du Val d'Oise pour pratiquer leur religion.

Deux imams se répartissent les prières dans la semaine. Hassan El Houari, imam principal, prêche le vendredi. Ahmed Hilali, lui, gère les cinq prières quotidiennes. Il aurait dû pourtant quitter le territoire, il y a quatre ans. Alors l'imam Hilali a-t-il influencé Mickaël Harpon dans son geste? Sa permanence en France relève-t-elle elle aussi d'une "faille" ou d'un "dysfonctionnement" ? Les enquêteurs poursuivent leurs investigations. Voici ce que l'on (...)

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !