« Il y a dans la dette publique une différence essentielle avec le comportement individuel, à savoir que ceux qui décident d'emprunter ne sont pas personnellement responsables du remboursement », note l'économiste libéral
«Pourquoi l’endettement public est injustifié», par Pascal Salin

Pour évaluer le rôle de l’endettement public et de son remboursement éventuel, il semble indispensable de le comparer à la dette privée. Dans une société sans Etat (ou une société où il n’y a pas de dette publique), les créances et dettes sont évidemment l’expression des préférences inter-temporelles des individus. Ceux qui empruntent ont une préférence pour le présent car ils désirent obtenir un montant de ressources supérieur au montant des ressources qu’ils produisent, éventuellement pour investir. Ceux qui épargnent souhaitent disposer dans le futur de ressources plus importantes que ce qui correspondrait à leur production future (par exemple parce qu’ils envisagent d’être en situation de retraite). Le taux d’intérêt est le prix du temps, il résulte des préférences inter-temporelles des individus. Dans une société de marchés libres, le taux d’intérêt d’équilibre est celui qui permet l’égalité entre les désirs d’emprunts et les désirs de prêts.

On peut être tenté de considérer qu’il en va exactement de même pour l’endettement public, celui-ci constituant l’expression des préférences inter-temporelles...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !