Emmanuel Macron se rend ce dimanche à Abou Dhabi pour rendre hommage à Cheikh Khalifa, président des Émirats arabes unis mort vendredi à 73 ans. Une visite qui en dit long sur les liens particuliers entre Paris et la monarchie pétrolière. 
Pourquoi le déplacement d'Emmanuel Macron aux Émirats arabes unis témoigne de liens très étroits entre Paris et la monarchie pétrolière

La visite pousse Jean Castex à annuler la sienne au Vatican, les deux chefs de l'exécutif ne pouvant être à l'extérieur de la France en même temps. Dimanche, Emmanuel Macron se rend à Abou Dhabi, capitale des Émirats arabes anis, afin d'y rendre un hommage à Cheikh Khalifa, président du pays décédé vendredi à l'âge de 73 ans.

Si la visite présidentielle peut sembler avant tout protocolaire, elle témoigne pourtant des liens très étroits entre Paris et la monarchie pétrolière, particulièrement depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir en France.

Dès l'annonce du décès de Cheikh Khalifa, vendredi, la France avait rendu hommage à "un dirigeant respecté de tous", saluant "son profond attachement à la stabilité et à la paix dans la région et dans le monde. Ses efforts pour apporter des réponses durables aux enjeux globaux ont été constants", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, saluant son rôle dans le "partenariat stratégique franco-émirien". "Cheikh Khalifa était un fervent artisan du renforcement du partenariat stratégique franco-émirien. La France salue son engagement continu à faire fructifier les...

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !