BIEN ÊTRE ANIMAL - L'association de protection animale qui s'est fait une spécialité de la révélation d'images choc dévoile mercredi les conditions d'élevage intensif de poulets d'une entreprise française s'engageant pourtant sur son site à "veiller au respect des animaux". On découvre notamment des volatiles avalés par un tapis roulant avant d'être entassés dans des cagettes de transport.

Encore un élevage de volailles pointé par une vidéo de L214. Après son enquête sur les conditions d'élevage de poules pondeuses dans la Manche il y an un an, de poulets de Maître Coq un mois plus tard, ou encore sur le "cauchemar" des cailles pondeuses en mars dernier, et tout récemment sur la "vie de misère" des poulets d'Auvergne, l'association de protection des animaux qui s'est fait une spécialité de la révélation d'images choc met en cause le volailler Duc.

Sur les images, tournées dans deux élevages du groupe, l'un dans l'Yonne, l'autre situé dans l'Aube, et publiées sur Youtube comme à l'accoutumée, on découvre notamment des volatiles, vivants, avalés par un tapis roulant, "sorte de moissonneuse à poulets" pour l'association, avant d’être entassés dans des cagettes de transport. Et alors que d'autres séquences s'attardent sur la situation de poulets agonisants, mutilés, ou en décomposition, L214 n'omet pas de (...)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Les regrets de François de Rugy