Dans ce texte de 180 pages rendu public en juin, le sénateur Patrick Chaize alertait sur "la situation très critique des ponts en France".
Pont effondré en Haute-Garonne : "Il est urgent d'intervenir", estime le coauteur d'un rapport sur la sécurité des ponts

Les 1 000 habitants de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) sont sous le choc. Le pont suspendu qui permet d'entrer et sortir de cette commune, située au nord de Toulouse, s'est effondré, aux alentours de 8 heures, lundi 18 novembre. Deux personnes sont mortes dans l'accident.

"Malheureusement, c'est un drame qui donne raison au rapport que nous avions écrit en juin", constate amèrement, Patrick Chaize, sénateur LR de l'Ain et corapporteur d'une mission d'information sur la sécurité des ponts, interrogé par franceinfo.

Franceinfo : Aviez-vous déjà entendu parler du pont Mirepoix-sur-Tarn, avant son effondrement lundi matin ?

Patrick Chaize : A vrai dire, je ne connaissais pas particulièrement cet ouvrage, mais ce drame fait malheureusement écho au rapport que nous avons publié, avec d'autres sénateurs, en juin. Après l'effondrement du viaduc autoroutier de Gênes(Italie), qui a fait 43 morts en août 2018, nous voulions tirer la sonnette d'alarme sur la situation très critique des ponts en France. Nous écrivions noir sur blanc qu'au moins 25 000 ponts méritaient une vigilance particulière en France.

Où sont situés ces ouvrages potentiellement dangereux ?...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !