Bruxelles veut sanctionner la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie, la Hongrie et la Roumanie pour leurs manquements répétés concernant la qualité de l’air.

La pollution aux particules fines est responsable de près de 400 000 décès prématurés par an, dont 35 000 en France, selon l'Agence européenne de l'environnement. La Commission européenne a donc décidé de la renvoyer, avec cinq autres Etats membres, devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Pour Bruxelles, il s’agit de sanctionner ces pays pour "dépassement des valeurs limites de qualité de l'air fixées et manquement à l'obligation de prendre des mesures appropriées pour écourter le plus possible les périodes de dépassement".

La France visée pour ses émissions de dioxyde d'azote

La France est particulièrement visée pour le non-respect des valeurs limites de dioxyde d'azote (N2O), qui provient principalement des pots d'échappement. Le N2O serait responsable de 9 300 morts prématurées en France chaque année.

Publicité
Cette décision avait été prise en mars par la Commission, qui avait finalement décidé de laisser "une dernière chance" aux Etats concernés. Elle exigeait notamment de leur part "des mesures additionnelles crédibles, opportunes et efficaces".... > Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité