Après son vote au Palais-Bourbon mi-octobre, le projet de loi relatif à la bioéthique a été amendé en commission spéciale au Sénat, où il doit désormais être examiné dans l'hémicycle. 
PMA non remboursée, identité du donneur... À quoi ressemble le projet de loi de bioéthique amendé avant son examen au Sénat ?

Nouvelle étape dans l'étude du projet de loi relatif à la bioéthique. Après une série d'auditions menées du 30 octobre au 12 décembre, la commission chargée de la loi de bioéthique au Sénat a examiné et adopté le texte, mercredi 8 janvier, à l'issue de deux jours de vote. Un peu plus de la moitié des amendements déposés par la commission (136 sur 264) ont été adoptés, modifiant plusieurs pans du projet de loi voté par l'Assemblée nationale, le 15 octobre dernier.

Ouverture de l'assistance médicale à la procréation (AMP, ou PMA) aux couples de femmes et femmes seules, accès aux origines pour les personnes nées de dons, recherche sur les embryons... Si les mesures emblématiques du texte initial sont maintenues, la commission spéciale bioéthique y apporte des restrictions et des nouveautés substantielles. Parmi elles : un amendement sur la gestation pour autrui, interdisant la retranscription d'un jugement étranger reconnaissant "comme mère une femme autre que celle qui a accouché", ou "lorsqu'il mentionne deux pères".

Franceinfo fait le point sur cette nouvelle version du texte, plus restrictif sur la PMA pour toutes et plus ouvert sur certaines...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !