Elle permet aux employeurs de verser aux salariés présents pendant le confinement une prime exceptionnelle exonérée d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales.
Plus de 4 millions de personnes ont bénéficié d'une "prime Macron" exceptionnelle à la fin du mois de juillet

Plus de 4 millions de personnes ont bénéficié de la prime exceptionnelle dite "prime Macron", a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lundi 28 septembre. Cette prime est exonérée, dans la limite de 1 000 €, de l'impôt sur le revenu, des cotisations salariales et patronales ainsi que des contributions sociales. Le salarié n'a alors pas besoin de la déclarer.

"A fin juillet, cette prime a concerné 4,3 millions de bénéficiaires et elle a représenté 2,05 milliards d'euros", a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale. "Elle a été efficace", c'est "du pouvoir d'achat redonné" aux salariés, s'est-il félicité.

Dès le mois de mars, le gouvernement avait incité les entreprises à verser une prime défiscalisée et sans cotisations sociales ("prime Macron") à leurs salariés, notamment à ceux qui étaient présents au travail pendant le confinement. Cette prime peut être versée jusqu'à la fin de l'année, a dit le ministre, et son montant peut atteindre 2 000 euros pour les entreprises disposant d'un accord d'intéressement. Elle avait été déployée une première fois au moment...

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !