AUTOMOBILE - Moins de 17 ans après sa création, Tesla a été valorisé la semaine dernière par les investisseurs à 100 milliards de dollars. Un succès qui peut sembler paradoxal alors que le groupe automobile, déficitaire depuis dix ans, approche à peine le seuil de rentabilité.
Plus de 100 milliards en Bourse mais toujours déficitaire : l'étonnante success story de Tesla

Icône du capitalisme technologique triomphant, Tesla s'est imposé, en moins de deux décennies, comme un acteur incontournable du secteur de l’automobile. Au point de franchir, la semaine dernière, la barre symbolique des 100 millions de dollars de valorisation boursière. A Wall Street, le groupe a ainsi dépassé Volkswagen et y vaut désormais plus que General Motors et Ford réunis. Quand ces grands constructeurs historiques produisent des millions de véhicules par an, Tesla en fabrique moins de 500.000.  Il n'empêche, pour la banque d'affaires Morgan Stanley, "c'est le groupe automobile le plus important au monde". Donald Trump, de son côté, ne tarit pas d'éloges sur son fantasque patron, qualifiant tout bonnement Elon Musk de "génie".

Bien que la marque automobile n'a jamais dégagé un seul profit annuel depuis sa création en 2003, Tesla symbolise aujourd'hui le prestige, le luxe, la technologie et le respect de l'environnement pour les Américains, comme le rapportait une récente enquête (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !