Le ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, a annoncé, jeudi 4 juin, un décret pour que les ménages fragiles y accèdent « plus vite » et plus « longtemps ». Le nombre de bénéficiaires pourrait augmenter d'au moins 15 %.
Plafonnement des frais bancaires : davantage de Français seront protégés

Sous la pression des associations de consommateurs et de parlementaires de l’opposition, le gouvernement a décidé d’améliorer le dispositif lancé fin 2018 pour protéger les populations fragiles de frais bancaires disproportionnés facturés en cas d’incidents de paiement.

A l’époque, en pleine mobilisation des « gilets jaunes », le président de la République, Emmanuel Macron, avait obtenu des banques qu’elles limitent à 25 euros par mois les frais d’incidents bancaires de tous les clients en difficulté financière, soit environ 3,6 millions de personnes. Insuffisant en période de crise, a jugé l’opposition.

Le Sénat (à majorité de droite) a ainsi voté, jeudi 28 mai, une proposition de loi PS visant à encadrer davantage les frais bancaires. L’Assemblée nationale a examiné à son tour, jeudi 4 juin, une proposition de loi, émanant cette fois de La France insoumise, afin de plafonner les frais d’incidents bancaires pour l’ensemble des clients.

Prenant les devants, le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, a choisi d’annoncer dans l’Hémicycle, dans la matinée, la publication à venir d’un...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !