Alors que le ministre de l'intérieur a déclaré qu'il comptait remettre en cause l'asile politique accordé à l'artiste contestataire en cas de condamnation de ce dernier, cette démarche a peu de chance d'aboutir.
Piotr Pavlenski risque-t-il de perdre son statut de réfugié politique en France ?

Après l’imbroglio portant sur la défense de Piotr Pavlenski, c’est le statut de réfugié politique de l’activiste russe qui suscite la confusion. Alors que le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a fait savoir, mercredi 19 février, qu’il comptait « remettre en cause » le statut de réfugié de l’artiste contestataire, une telle procédure semble avoir peu de chance d’aboutir.

Dès le début de cette affaire portant sur la diffusion de vidéos intimes ayant conduit Benjamin Griveaux à retirer sa candidature à la Mairie de Paris, plusieurs voix s’étaient élevées pour demander à ce que l’artiste perde son statut de réfugié, obtenu en mai 2017.

« Qu’on foute ce mec dehors, il est réfugié politique, il est venu demander l’asile mais il se comporte comme un salopard », avait réagi, vendredi soir, le député de l’Eure Bruno Questel sur le plateau de la chaîne parlementaire, estimant que l’activiste russe n’avait « aucune notion de ce qu’est un comportement adapté dans une société éclairée ». « Il verra avec Poutine s’il peut faire ce genre de conneries », a ajouté le député La République...

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !