Un patient a affirmé avoir vu sa jambe sur un paquet de cigarette, l'hôpital se défend. 

L'hôpital Legouest se dit "non responsable" et regrette la possible diffusion de la jambe amputée d'un homme sur des paquets de cigarettes, rapporte vendredi 19 juillet France Bleu Lorraine Nord. Jeudi, un sexagénaire albanais vivant à Metz affirmait avoir découvert qu'une photo de sa jambe aurait été utilisée, sans son accord. Dans son communiqué l'hôpital Legouest explique qu'"il n'est pas possible de confirmer ou d'infirmer que la photo mentionnée ait été prise à l'hôpital" et déclare vouloir collaborer avec les avocats du patient.

Le patient reçu à quatre reprises

L'hôpital confirme avoir reçu le patient en consultation à quatre reprises entre mai et juillet 2018. "Lors de ces différents rendez-vous médicaux, aucune photo de la jambe amputée n’a été réalisée", précise le document. "Il n’en existe pas de trace dans le dossier médical du patient. Les différents médecins qui ont reçu le patient affirment ne pas avoir pris de photos lors de ces consultations."

L'hôpital Legouest précise également ne pas collaborer avec les institutions européennes. C'est en effet Bruxelles qui définit et fournit les photos autorisées à l'impression sur...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France