INTERVIEW - Dénonçant le "fléau" du démarchage téléphonique et l'échec de Bloctel pour le limiter, différentes associations de consommateurs lancent ce lundi une pétition. L'UFC-Que choisir, qui participe à cette initiative, nous explique les raisons de ce ras-le-bol.
Pétition contre le démarchage téléphonique : "Il faut sortir de Bloctel, qui n'a pas arrangé la situation"

Face au flop de Bloctel, différentes associations de consommateurs ont lancé ce lundi matin une pétition pour "interdire purement et simplement" le démarchage téléphonique. En fin d'après-midi, cette initiative avait déjà recueilli plus de 50.000 signatures. Elle intervient alors que l'Assemblée nationale doit discuter le 30 janvier, en deuxième lecture, d'une proposition de loi sur cette question.

L'UFC-Que choisir, l'ADEIC, l'AFOC, l'ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles Rurales, et l'UNAF unissent ainsi leur force autour de cette pétition accessible ici en ligne. Afin de mesurer l'ampleur du "fléau" dénoncé et de comprendre pourquoi le système actuel fonctionne mal, LCI a joint Cédric Musso, directeur de l’action politique à l’UFC-Que Choisir.  LCI : Pourquoi lancer cette pétition maintenant contre le démarchage téléphonique ? Cédric Musso, directeur de l’action politique à l’UFC-Que Choisir : Les associations de consommateurs (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !