Les députés ont adopté mercredi un amendement à la Loi Climat qui vise à limiter les destructions de ses moulins, accusés, à tort pour les uns, à raison pour les autres, de tuer les poissons.
"Personne n'a envie de tuer des moulins..." : le sort des moulins à eau embrase les débats à l'Assemblée nationale

Les moulins à eau se sont retrouvés au cœur d’un débat passionné, mercredi 7 avril, à l’Assemblée nationale. Faute de sauver le climat pour l’instant, vu que les discussions avancent très lentement, les députés qui examinent la Loi Climat viennent de sauver les moulins à eau, en adoptant un amendement qui vise à limiter les destructions de ses moulins, accusés de tuer les poissons. Le débat a été passionné et contrairement au climat, les moulins à eau ont créé un quasi consensus dans les groupes parlementaires.

Un texte à effet "rouleau compresseur"

Le nœud du problème est que les moulins à eau doivent, sur certains cours d'eau, laisser passer les poissons et les sédiments : c'est ce qu'on appelle la continuité écologique, qui découle de la loi sur l'eau. Certains députés, y compris dans la majorité, dénoncent l'effet rouleau compresseur du texte avec, en sus, parfois des destructions de moulins.

"Il est grand temps de mettre un terme à cette politique de destruction qui a dévoyé la lettre et l'esprit de nos lois au profit d'une doctrine radicale et participant à la destruction d'un patrimoine ancien."

Stéphanie Kerbarh, députée LREM

à...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !