Le rapport commandé par le premier ministre dans le but de « favoriser l'accessibilité du permis de conduire » inquiète les syndicats d'auto-écoles traditionnelles.

Aussitôt remis au premier ministre et rendu public, mardi 12 février, le rapport sur le permis de conduire rédigé par la députée Françoise Dumas (Gard, La République en marche) a suscité les applaudissements de plusieurs auto-écoles en ligne, qui considèrent que s’il était suivi, il leur permettrait de poursuivre leur développement. Il mécontente en revanche les auto-écoles traditionnelles, qui, lundi, ont organisé plusieurs opérations escargot pour protester contre ses propositions. Le Syndicat national Force ouvrière des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière (Snica-FO), s’est joint à elles.

Publicité
Publicité

Ce rapport avait été commandé le 3 août 2018 par le premier ministre, Edouard Philippe, dans le but de « favoriser l’accessibilité du permis de conduire, tant en termes de prix que de délai, et d’assurer un haut niveau de qualité pour l’éducation routière ». Il contient vingt-trois propositions qui, selon le premier ministre, « visent à poursuivre la réforme engagée en 2015 » par la loi Macron.

Eviter les actions judiciaires des syndicats

Si les recommandations du rapport sont suivies, les...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :