L'avocat a reconnu au micro de Sud Radio avoir proposé au seul membre encore en vie des commandos terroristes du 13 novembre 2015 de le défendre, en octobre 2016.
"Permettre à ceux qui ne sont pas défendables d'être défendus" : l'avocat Juan Branco assume d'avoir proposé de défendre Salah Abdeslam

Son nom associé à l'affaire Griveaux réapparait, cette fois en lien avec le seul survivant des commandos terroristes des attentats du 13 novembre 2015. L'avocat Juan Branco a écrit au terroriste Salah Abdeslam en octobre 2016, alors que ce dernier est incarcéré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, comme l'a révélé, samedi 22 février, l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs actuelles. Invité de Sud Radio, lundi matin, l'avocat a confirmé être l'auteur de cette lettre.

"Une erreur ? Pas du tout, au contraire"

Dans ce courrier reproduit par le magazine, l'avocat propose à Salah Abdeslam de devenir son conseil. Les avocats du terroriste, le Français Franck Berton et le Belge Sven Mary, viennent d'annoncer qu'ils renoncent à défendre leur client, justifiant leur décision par son refus de parler, comme le rappelle Le Monde. "Je partage votre ressenti quant à la nécessité d'imposer une radicalité dans votre ligne de défense", peut-on lire dans la missive paraphée par Juan Branco. "Je vous recommande donc de poursuivre dans votre voie, mais vous recommande de vous faire accompagner." "Il n'y a aucune raison de s'insérer dans le système tel qu'il existe...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !