Tant sur le plan personnel que programmatique, le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, et la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, arrivés en tête du premier tour de la primaire désignant le candidat des Républicains pour 2022, s'inscrivent dans la lignée de l'ancien Premier ministre François Fillon.
Pécresse et Ciotti au second tour du congrès LR : la revanche des fillonistes

Du sérieux, du solide, du vrai. Les deux candidats des Républicains qualifiés ce jeudi 2 décembre pour le second tour du congrès d’investiture du parti pourraient adopter ce slogan de campagne de Raymond Barre. Mais c’est pourtant dans les pas d’un autre ancien Premier ministre, dont les empreintes sont certes plus fraîches, que marchent Éric Ciotti et Valérie Pécresse : ceux de François Fillon.À LIRE AUSSI : La surprise de la primaire LR : Ciotti et Pécresse s’affronteront pour l’investitureTant sur le plan personnel que programmatique, le député des Alpes-Maritimes et la présidente de la région Île-de-France s’inscrivent en effet dans la lignée du « combattant balafré » de 2017. En se décrivant comme la « dame de faire », Valérie Pécresse s’est placée sous le double patronage de Margaret Thatcher et de François Fillon. Le second, régulièrement comparé à la première il y a quatre ans, avait en effet intitulé son ouvrage programmatique « Faire ». Celle qui fut parmi les fidèles du Premier ministre entre 2007 et 2016 avant de basculer dans le camp Juppé a affiché, tout au long de la campagne, un visage comparable à celui du Fillon de la primaire : celui d’une candidate sobre,...