Comment une jeune cuisinière de talent préserve l'esprit et les charmes d'une cuisine qui régale Paris depuis 1932 sans jamais succomber à un conservatisme désuet. Une preuve de plus que la continuité des origines est un gage d'avenir.
Patrimoine culinaire parisien : Allard régale les Parisiens

C’est à n’en pas douter une maison de femmes. Tout du moins pour ce qui est de perpétuer une certaine cuisine, voire une certaine idée de la cuisine. Fondé par Marthe Allard en 1932, pour devenir assez vite « la mère Allard », le monument a traversé l’histoire sans perdre une once de son cachet originel. Lorsqu’il reprit l’institution, en 2013, Alain Ducasse n’avait pas autre chose en tête que de préserver l’un des derniers monuments attestant que le bistrot est l’exercice le plus emblématique de la tradition parisienne. Non pas que la capitale de la France ne puisse compter de grandes tables renommées, elle en regorge, mais du fait que l’esprit culinaire parisien, si spécifique dans son genre, n’est jamais aussi à l’aise que lorsque les fourneaux sont près de la salle à manger. L’idée de proximité prend ici tout son sens, dès lors que le client se sent proche du plat, donc du cuisinier, au nom d’un lien social qui repose sur la transparence et le collectif.Il en est ainsi depuis toujoursC’est le cas chez Allard, où, dès la porte franchie, on passe devant la brigade en action avant d’aller s’asseoir. La scène stimule un tantinet l’appétit. Et il en est ainsi depuis toujours....

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !