CE PASSE QUI NE PASSE PAS - Le roi des Belges a présenté mardi 30 juin pour la première fois dans l'histoire du pays ses "plus profonds regrets pour les blessures" infligées lors de la période coloniale belge au Congo, à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance.
Passé colonial en RDC : le roi Philippe de Belgique exprime pour la première fois des "regrets"

C’est une première dans l’histoire de la Belgique. Le roi Philippe a présenté mardi "ses plus profonds regrets pour les blessures" infligées lors de la période coloniale à la République démocratique du Congo, ex-colonie belge, une première historique dans le sillage de la vague d'émotion mondiale après la mort de George Floyd aux Etats-Unis, ravivant le débat sur les violences de la période coloniale au Congo et le rôle très controversé du défunt roi Léopold II, accusé par certains militants anticolonialistes d'avoir tué des millions de Congolais.

Faute de cérémonie à Kinshasa, capitale de l'actuelle République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre), rendue impossible par la pandémie de coronavirus, le roi Philippe de Belgique a adressé une lettre au président de la RDC Félix Tshisekedi à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance de son pays le 30 juin 1960. Après "les regrets", viendront "peut-être des excuses" Dans ce (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !