JUSTICE - Wilfrid A. street artiste quinquagénaire auteur du tag "L'amour court les rues", est accusé par près de 30 femmes, dont des mineures, de viol ou d'agression sexuelle. Le parquet a ouvert une enquête fin juin.
Paris : l'auteur du tag "L'amour court les rues" accusé de viol et agression sexuelle

Quatre mots qui recouvrent les murs, les sols, et le mobilier urbain de la capitale depuis des années maintenant. Quatre mots qui se voudraient romantiques mais qui ont pris en ce mois de juillet 2020 un tout autre sens. Mercredi en effet, le  parquet de Paris a confirmé avoir ouvert le 26 juin dernier une enquête pour "viol" et "agression sexuelle" après les plaintes de près de trente femmes visant un street artiste parisien, Wilfrid A. auteur du désormais très célèbre tag "L'amour court les rues".  

Cette enquête, révélée par le magazine Neon, a été  confiée au 2e district de police judiciaire (2e DPJ).  Des mineures parmi celles qui accusent le street artiste Le 22 juin, le magazine publiait une enquête sur des accusations de violences sexuelles visant cet artiste parisien, connu pour son tag "L'amour court les rues" figurant dans de nombreux endroits de Paris. "Avec l’aide de ses deux casquettes, celle du street artist et celle du photographe, Wilfrid A. se (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !