Quatre autres manifestations programmées dans la capitale ont en revanche été autorisées par la préfecture.
Paris : la préfecture de police interdit trois manifestations prévues samedi, en raison "des risques de trouble à l'ordre public"

La préfecture de police a annoncé, vendredi 19 juin, avoir interdit trois manifestations prévues samedi à Paris, en invoquant des "risques de trouble à l'ordre public" et de désordre à proximité des institutions, ainsi que des risques sanitaires liés à l'épidémie de coronavirus. La liste est disponible sur le site internet de la préfecture.

Une première demande d'autorisation de rassemblement émanait de l'association Bart-Marsho, en lien avec les violences communautaires survenues à Dijon entre le 12 et le 15 juin. Elle avait pour objet "Communication de la communauté tchétchène sur les événements survenus à Nice et à Dijon les condamner". Ce rassemblement a été interdit au vu des "risques de trouble à l'ordre public pouvant générer des désordres et des violences", est-il précisé dans un communiqué.

Interdiction de se rassembler pour les "gilets jaunes"

Invoquant des risques sanitaires et de troubles à l'ordre public, le préfet de police de Paris a également interdit un rassemblement annoncé, mais non déclaré, via des appels sur les réseaux sociaux lancés par La Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA). Il devait avoir lieu devant...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !