Le chantier de rénovation de la gare d'Austerlitz, où se croisent des milliers de voyageurs chaque jour, vient d'être arrêté en urgence par la SNCF. La compagnie ferroviaire a été mise en garde par la caisse régionale de santé d'Île-de-France après un relevé de taux de plomb anormaux. Mais aucune information du public n'a encore été déclenchée.
Paris : alerte au plomb à la gare d’Austerlitz

Le chantier de rénovation de la gare d’Austerlitz à Paris, commencé en 2020 et qui doit se terminer en 2024 pour les Jeux Olympiques, a été brutalement stoppé la semaine dernière par la SNCF. À l’origine de cette décision, des prélèvements au plomb inquiétants effectués en juin dernier par la Cramif, la caisse régionale d’assurance maladie d’Île-de-France.Selon nos informations, après plusieurs alertes restées sans réponse adéquate, la Cramif a lancé fin juillet des procédures « d’injonction » à plusieurs entreprises du site, leur imposant des mesures de protections supplémentaires de leurs salariés face au risque plomb. « La procédure d’injonction place les sociétés qui sont visées sous la menace de voir leurs cotisations sociales exploser si elles ne font rien », explique un spécialiste. Le seuil réglementaire sur les chantiers impose de ne pas dépasser les 1 000 microgrammes par m2 de plomb. « Les taux de plomb repérés gare d’Austerlitz sont très supérieurs », assure une source informée à Marianne.Mesures anormalesLe comité social et économique (CSE) des entreprises concernées devrait en être informé en détail dans une procédure d’urgence. À la suite de ces injonctions, la SNCF...