Dans le nouveau film de la saga « OSS », Nicolas Bedos met en scène le pitoyable agent secret franchouillard dans des aventures improbables sur le continent africain. Résultat : une comédie décapante où Jean Dujardin s'amuse comme un fou. Plaisir partagé par le spectateur.
"OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" : mauvais esprit et très bon cru

Nous sommes en 1981, à quelques mois de l’élection présidentielle. L’inénarrable agent secret Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117, et ses supérieurs obtus redoutent de voir les « socialo-communistes » parvenir au pouvoir et les chars russes parader sur les Champs-Élysées. En attendant de subir cette redoutable épreuve, au nom de la France et de sa grandeur, il s’agit d’affronter droit dans les yeux les défis du présent et de l’avenir. En premier lieu ceux qui sont liés à l’informatique débutante et qui valent à Hubert de devoir s’initier rapidement (et piteusement) à ces nouveaux outils.La bande-annonce de OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire :La mission est d’autant plus urgente pour OSS 117 que des agents juvéniles viennent le concurrencer. En tête de liste : le prometteur OSS 1001, un jeune beau, compétent dans tous les domaines, contrairement à son aîné, dangereusement menacé de devenir un has-been. Bientôt, les deux agents seront contraints de collaborer pour une aventure à haut risque en Afrique, où ils croiseront d’intéressants spécimens et « spéciwomen » du pouvoir colonial et… des luttes anticoloniales.Saillies racistes et machisme invétéréJean Dujardin est de...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !