Le numéro 1 mondial risque de ne pas pouvoir disputer le premier tournoi du Grand Chelem de l'année et d'être expulsé d'Australie.
Open d'Australie : Novak Djokovic a de nouveau été placé en rétention avant une audience décisive samedi dans la soirée

Un feuilleton qui n'en finit plus. Le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, a été renvoyé en rétention administrative samedi 15 janvier après l'annulation de son visa pour la deuxième fois par le gouvernement australien, la veille, et dans l'attente d'une décision de justice sur son cas, selon des documents judiciaires.

La présence en Australie de Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, "pourrait encourager le sentiment anti-vaccination", ont estimé les autorités australiennes dans un mémoire présenté devant la justice, en estimant que le Serbe devait être expulsé du pays.

Le gouvernement veut se donner la possibilité de faire appel

Lors d'une audience de procédure, samedi matin en Australie, le juge David O'Callaghan a confirmé que l'audience qui décidera du sort de Novak Djokovic était fixée à 23h30 (en France), ce samedi. Paul Holdenson et Nick Wood, les avocats de Djokovic, souhaitent que cela se déroule devant une cour complète, de trois juges. "Je pense que trois juges sont appropriés", a déclaré Paul Holdenson. Le gouvernement est opposé à cela et souhaite qu'il n'y ait qu'un seul juge. "Dans le cours normal des choses, toute partie a...